logo cinemaclub

JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

Du vendredi 17 août au jeudi 23 août,
Le CiNéMa Club vous présente

SILK TATTERS

Un film de

Gina Telaroli

Réalisation : Gina Telaroli
Etats-Unis - 2015 - 17 min

PLAY

Retour

categorie

Nous sommes heureux de présenter cette semaine Silk Tatters de Gina Telaroli, un montage expérimental et sensuel associant des prises de vues personnelles et des images de films et de l’histoire de l’art. À côté de sa pratique de cinéaste, Telaroli est une programmatrice, archiviste et critique accomplie, et l’on trouve dans Silk Tatters le film d’une compulsive et lucide observatrice.

Ses personnages sont empruntés d’autres films, mais contemplent eux aussi ce qu’ils voient, dans un mélange d’amour euphorique et d’une peur indomptée. Ils chantent aussi, et dansent et rêvent, jusqu’à ce que la nature réaffirme sa présence sous forme d’une fleur ou d’un champ. Après sa première lors du First Look Festival au Museum of the Moving Image en 2015, Silk Tatters fut présenté dans plusieurs autres festivals et galleries d’art.

Gina Telaroli nous a décrit l’élaboration de son film ainsi:

Durant l’automne 2011, on m’a fait découvrir Brigadoon de Vincente Minnelli, un film qui fait face à la nature compliquée du progrès, à l’improbabilité de maintenir le passé et à comment le conflit qui existe entre les deux peut parfois vous laisser le coeur brisé. Le film était projeté en 35mm à la Brooklyn Academy of Music (BAM), et entre les deux projections du soir, le programmateur Jake Perlin a parlé de la transition qui prenait alors lieu de la projection des films en 35 à la projection numérique. Cet automne-là, fut aussi marqué par le début d’une relation mouvementé avec des hauts et des bas. Quelques années plus tard, Brigadoon et toute la retrospective de Minelli hantaient encore mon esprit. Et en même temps cette relation, fondée sur la base fragile d’aimer et de vivre le cinéma, avait atteint sa fin après avoir pris un tournant progressivement destructeur. J’ai compris que c’était mauvais mais sans pouvoir le sentir. En résultat Silk Tatters, un film né d’autres films, et la tentative de résoudre un problème à travers ces oeuvres, d’inexplicablement tourner la page en faisant un retour en arrière.  Ce film-montage est strictement le mélange d’images de films trouvées et de nouvelles images tournées en superposant des différentes nuances de lumière (autrement dit, il n’y pas de manipulation directe de la couleur). La tentative de créer quelque chose de nouveau en taillant le passé. Combiner le présent vivant, ces fleurs et plantes filmées à Central Park, avec le souffle haletant pour le passé, notre histoire du cinéma en évolution permanente. Trouver un nouveau contexte pour quelque chose (quelqu’un) qu’on aurait autrefois aimé.

Ayant grandit à Cleveland dans l’Ohio, Gina Telaroli est une cinéaste vivant à New York et l’archiviste vidéo de la société de production de Martin Scorsese, Sikelia Productions. Ses courts et longs-métrages ont été projetés entre autres à la Film Society of Lincoln Center, Anthology Film Archives, la Cinemateca Portuguesa, Chicago Filmmakers, le Cleveland Museum of Art, et le Museum of the Moving Image. Son dernier film, This Castle Keep fut présenté au New York Film Festival en 2016. Elle a aussi contribué et édité d’importantes anthologies sur les oeuvres de William A. Wellman, Allan Dwan et Tony Scott, et a programmé et était consultante sur des cycles de projections dédiés à ces réalisateurs au MoMA, Il Cinema Ritrovato, le George Eastman Museum, parmi d’autres. Elle a plus récemment été consultante sur la série Martin Scorsese Presents : Republic Rediscovered, une collection de 30 films projetés au MoMA commémorant les studios de cinéma de séries B (appelés “Poverty Row” ou allée de la pauvreté).

   

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

Réalisation : Gina Telaroli

Etats-Unis - 2015 - 17 min

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

PLAY