JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

Du vendredi 5 octobre au jeudi 11 octobre,
Le CiNéMa Club vous présente

MAISON DU BONHEUR

Un film de

Sofia Bohdanowicz

Avec Juliane Sellam

Réalisation : Sofia Bohdanowicz - Produit par : Sofia Bohdanowicz & Calvin Thomas - Image : Sofia Bohdanowicz - Montage : Sofia Bohdanowicz
Canada - 2017 - 62 min

PLAY

Retour

categorie

Cette semaine, nous sommes enchantés de présenter Maison du Bonheur, un long-métrage documentaire dressant le portrait délicat et rayonnant d’une astrologue parisienne et réalisé, avec tendresse et ingéniosité, par la jeune cinéaste canadienne Sofia Bohdanowicz. Juliane Sellam, veuve récente d’une soixante-dizaine d’années, est la force vive de l’immeuble de Montmartre qui a inspiré le titre du film. Bohdanowicz saisit son sujet avec une précision et une économie singulière par l’intermédiaire de vignettes élégamment composées dessinant le tableau vivant et harmonieux d’une femme et de son univers. Après avoir été présenté au Vancouver Film Festival, au Festival International du Film indépendant de Buenos Aires (BAFICI) et au festival Hot Docs, Maison du Bonheur a été sélectionné parmi les Critics’ Picks du New York Times lors de sa sortie au Metrograph à New York. Nous présentons ce film à l’occasion de la première au New York Film Festival du dernier court-métrage de fiction de Bohdanowicz, Veslemøy’s Song, dans la sélection “International Shorts Program II”.

Pleine d’énergie, taquine, et fière d’être d’une grande coquetterie, elle adore son métier, ses tâches quotidiennes telles que le jardinage ou la cuisine, et de se rappeler de souvenirs, qui sont pour elles, une façon de vivre jour après jour. Elle se révèle lentement mais généreusement, avec une étrange complicité — son monde intérieur apparaissant à la fois totalement ouvert et comme suggérant qu’elle y garde des secrets précieusement cachés. Bohdanowicz résiste au début à toute intimité, insistant auprès de son sujet, qu’en tant que cinéaste, sa voix ne doit pas apparaître dans le film. Mais elle cède à cette règle, mais y cède ensuite avec plaisir, à travers l’amitié entre les deux femmes que le regard patient de la caméra nous donne à voir grandir. Bohdanowicz nous a parlé plus en détails de la naissance de cette collaboration :

"J'ai tourné ce film avec une caméra Bolex 16mm pendant l'été 2015 après qu'une collègue m'ait suggéré de faire un documentaire sur sa mère Juliane, une astrologue octogénaire vivant dans le même apartment à Montmartre depuis plus de cinquante ans. L'opportunité de tourner ce film est apparue deux mois avant mon départ, et je l'ai donc financé à crédit. J'ai quitté Toronto pour Paris armée de trente bobines de 30 mètres de pellicule 16mm en en sachant peu sur Juliane, anxieuse de ce que j'allais découvrir. Lorsque je suis arrivée à son appartement, j'étais sur le point de frapper à la porte quand j'ai senti quelque chose sous mes pieds, c'était un paillasson sur lequel était inscrit "Maison du bonheur". Un profond sentiment de confort s’est emparé de moi, et quand une belle femme dans une longue robe bleue m'a ouverte la porte, les cheveux épinglés dans une superbe coiffure, son sourire chaleureux et accueillant m’a mis à l'aise. Vingt minutes plus tard, nous avions déjà commencé à collaborer et étions en train d'élaborer un film qui je trouve, capture une vie bien vécue."

— Sofia Bohdanowicz

Basée à Toronto, la jeune cinéaste Sofia Bohdanowicz a reçu le prix du Emerging Canadian Director en 2016 lors du Festival International du Film de Vancouver pour son premier long-métrage Never Eat Alone. Son travail a été le sujet d’une rétrospective au Festival International du Film Indépendant de Buenos Aires (BAFICI) en 2017. Durant la même année, elle a également gagné le Jay Scott Prize attribué par la Toronto Film Critics Association, ainsi que le prix du meilleur documentaire canadien attribué par le Vancouver Critics Circle pour Maison du bonheur. Diplômée du programme Berlinale Talents, Sofia Bohdanowicz est actuellement en post-production sur son troisième court-métrage MS Slavic 7, co-réalisé par l’actrice Deragh Campbell. Elle poursuit à présent un Master en production de films à la York University à Toronto, et vous pouvez obtenir plus d’informations sur son travail sur son site personnel

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

Réalisation : Sofia Bohdanowicz
Produit par : Sofia Bohdanowicz & Calvin Thomas
Image : Sofia Bohdanowicz
Montage : Sofia Bohdanowicz

Canada - 2017 - 62 min

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

PLAY