JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

gif

Léa Seydoux

Le nom de Seydoux a toujours été synonyme de cinéma, mais jamais autant depuis que Léa est entrée en scène. Elle fait ses débuts devant la caméra de Bertrand Bonello et de Catherine Breillat ; Christophe Honoré la choisit pour incarner La Belle Personne et Rebecca Zlotowski en fait son héroïne dans Belle épine. Sa carrière prend un tournant époustouflant en France comme aux Etats-Unis : on la retrouve dans les films de Benoît Jacquot (Les Adieux à la Reine, Le Journal d’une femme de chambre) ou de Yorgos Lanthimos (The Lobster), mais aussi dans Minuit à Paris de Woody Allen, le Mission Impossible de Brad Bird et le James Bond de Sam Mendes 007 Spectre. Léa Seydoux remporte une Palme d’Or en 2012 pour son rôle dans La Vie d’Adèle, aux côtés de sa partenaire de jeu Adèle Exarchopoulos et du réalisateur Abdellatif Kechiche. Cette année à Cannes, elle est venue présenter le dernier film de Xavier Dolan, Juste la fin du monde.

Léa Seydoux partage avec nous cinq films qu’elle aime.

01

La Maison dans l'ombre, Nicholas Ray, 1951

Voir le film

C'est mon film préféré de Ray pour la morale, faire les choses avec son coeur.

02

L'Amour l'après-midi, Eric Rohmer, 1972

Voir le film

Ce film est intimidant comme l'amour fou.

03

Une place au soleil, George Stevens, 1951

Voir le film

Le Stevens c'est l'aventure ! On a l'impression que le film a été tourné vite tant il met en scène la fulgurance des passions.

04

Bonjour, Yasujiro Ozu, 1959

Voir le film

Ozu est un styliste immense et radical. Et pourtant il peint ses personnages comme une estampe. Avec une tendresse inouïe.

05

The Kid, Charlie Chaplin, 1921

Voir le film

Le Kid c'est le regard d'enfant... En somme le regard du vrai cinéaste : simple, primitif, vif et tendre.

01 La Maison dans l'ombre, Nicholas Ray, 1951

Voir le film

01

ondangerous3ondangerous5ondangerous2

C'est mon film préféré de Ray pour la morale, faire les choses avec son coeur.

02 L'Amour l'après-midi, Eric Rohmer, 1972

Voir le film

02

lamour7lamour7lamour1

Ce film est intimidant comme l'amour fou.

03 Une place au soleil, George Stevens, 1951

Voir le film

03

aplace2aplace3aplace1

Le Stevens c'est l'aventure ! On a l'impression que le film a été tourné vite tant il met en scène la fulgurance des passions.

04 Bonjour, Yasujiro Ozu, 1959

Voir le film

04

bonjour1bonjour2bonjour3

Ozu est un styliste immense et radical. Et pourtant il peint ses personnages comme une estampe. Avec une tendresse inouïe.

05 The Kid, Charlie Chaplin, 1921

Voir le film

05

kid2thekid1thekid3

Le Kid c'est le regard d'enfant... En somme le regard du vrai cinéaste : simple, primitif, vif et tendre.

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL