JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

gif

Josh Safdie

Josh Safdie est un réalisateur indépendant new-yorkais qui travaille avec son son frère Benny. Ils ont réalisé de nombreux brillants courts-métrages et quatre longs-métrages, tous salués par la critique – leur dernier Mad Love in New York (2015) compris. Ils ont récemment fini de tourner Good Time, dans lequel Robert Pattinson interprète un braqueur de banque en fuite, et ont annoncé leur prochain long-métrage Uncut Gems qui se déroulera dans le Diamond district à New York et qui sera produit entre autres par Martin Scorsese.

Josh Safdie partage avec nous cinq films qu’il aime.

01

Streetwise, Martin Bell, 1984

Voir le film

Aussi moderne qu'un film puisse l'être — tout en restant très romantique. À la fois journalisme, fiction et poésie... Le film est né des photos et des relations que la grande Mary Ellen Mark a développées avec des enfants des rues de Seattle pour le magazine LIFE. Les photos pour LIFE ont souvent donné suite à de très bons films comme celui-ci et (d'une certaine manière) Le Petit fugitif. Je n'oublierai jamais Dewayne, Tiny et Rat.

02

La Chasse, William Friedkin, 1980

Voir le film

Une enquête policière qui se déroule dans les bars gay sado-masochistes du New York des années 80. Un film profondément mystérieux où le spectateur se perd dans le tissu de l'intrigue, tout comme le personnage. Pacino n'aime pas parler de ce film mais c'est peut-être sa meilleure performance. La communauté homosexuelle de New York ne savait pas si elle devait soutenir ou rejeter le film — des flopées de personnes se sont pointées à côté du tournage en tapant sur des casseroles, reflétant de la lumière depuis des miroirs et louant des appartements pour y mettre de la musique à fond.

03

Driver, Walter Hill, 1978

Voir le film

Refn en a fait une pâle copie avec Drive, donc je vous conseille de voir celui-ci. Walter Hill est un maître qui a été copié par tous les films hollywoodiens depuis ses premiers films. Ryan O'neal y campe l'un des personnages les plus cool du film. Bruce Dern joue un flic prétentieux et Adjani la demoiselle imperturbable. Il faut voir C'était un rendez-vous de Claude Lelouch, qui est un drôle de cousin de ce film.

04

L’Atalante, Jean Vigo, 1934

Voir le film

Le parrain du réalisme magique, mais sans chichi. La séquence sous l'eau a été tellement de fois saluée au cinéma qu'elle en est devenue légendaire. Le personnage de Michel Simon est si touchant dans ce film, et jonché de tellement de tatouages qu'il pourrait être issu d'un show de Viceland.

05

Broadway Danny Rose, Woody Allen, 1984

Voir le film

Le casting de ce film présente tant de nuances : de Nick Apollo Forte (qui n'a joué dans rien d'autre) aux comiques borscht-belt du Carnegie Deli, de tous les clients de Danny Rose à la performance atypique de Mia Farrow en princesse et cheffe de mafia... Leur somme crée quelque chose qui est intrinsèquement New York comme j'espère qu'il ne disparaîtra JAMAIS. Je suis Danny Rose.

01 Streetwise, Martin Bell, 1984

Voir le film

01

streetwise1streetwise2streetwise3

Aussi moderne qu'un film puisse l'être — tout en restant très romantique. À la fois journalisme, fiction et poésie... Le film est né des photos et des relations que la grande Mary Ellen Mark a développées avec des enfants des rues de Seattle pour le magazine LIFE. Les photos pour LIFE ont souvent donné suite à de très bons films comme celui-ci et (d'une certaine manière) Le Petit fugitif. Je n'oublierai jamais Dewayne, Tiny et Rat.

02 La Chasse, William Friedkin, 1980

Voir le film

02

cruising1cruising2cruising3

Une enquête policière qui se déroule dans les bars gay sado-masochistes du New York des années 80. Un film profondément mystérieux où le spectateur se perd dans le tissu de l'intrigue, tout comme le personnage. Pacino n'aime pas parler de ce film mais c'est peut-être sa meilleure performance. La communauté homosexuelle de New York ne savait pas si elle devait soutenir ou rejeter le film — des flopées de personnes se sont pointées à côté du tournage en tapant sur des casseroles, reflétant de la lumière depuis des miroirs et louant des appartements pour y mettre de la musique à fond.

03 Driver, Walter Hill, 1978

Voir le film

03

thedriver1thedriver2thedriver6

Refn en a fait une pâle copie avec Drive, donc je vous conseille de voir celui-ci. Walter Hill est un maître qui a été copié par tous les films hollywoodiens depuis ses premiers films. Ryan O'neal y campe l'un des personnages les plus cool du film. Bruce Dern joue un flic prétentieux et Adjani la demoiselle imperturbable. Il faut voir C'était un rendez-vous de Claude Lelouch, qui est un drôle de cousin de ce film.

04 L’Atalante, Jean Vigo, 1934

Voir le film

04

latalante1latalante2latalante3

Le parrain du réalisme magique, mais sans chichi. La séquence sous l'eau a été tellement de fois saluée au cinéma qu'elle en est devenue légendaire. Le personnage de Michel Simon est si touchant dans ce film, et jonché de tellement de tatouages qu'il pourrait être issu d'un show de Viceland.

05 Broadway Danny Rose, Woody Allen, 1984

Voir le film

05

broadwaydannyrose1broadwaydannyrose2broadwaydannyrose3

Le casting de ce film présente tant de nuances : de Nick Apollo Forte (qui n'a joué dans rien d'autre) aux comiques borscht-belt du Carnegie Deli, de tous les clients de Danny Rose à la performance atypique de Mia Farrow en princesse et cheffe de mafia... Leur somme crée quelque chose qui est intrinsèquement New York comme j'espère qu'il ne disparaîtra JAMAIS. Je suis Danny Rose.

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL