JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

Du vendredi 30 novembre au jeudi 6 décembre,
Le CiNéMa Club vous présente

CHAVAL

Un film de

Mario Ruspoli

Yann Le Louarn, Pascal Mazzotti

Réalisation : Mario Ruspoli - Scénario : Wolinski - Produit par : Anatole Dauman - Image : Michel Boschet - Musique : Memphis Slim - Montage : Françoise Duez
France - 1971 - 16 min

PLAY

Retour

categorie

Cette semaine, Le CiNéMa Club se tourne vers le travail de deux artistes et amis : Mario Ruspoli et Chaval. Ruspoli est un cinéaste dont la large et méconnue collection de travaux forme une histoire secrète du documentaire en parallèle (et souvent en collaboration) avec des cinéastes tels que Chris Marker et Michel Brault. La grande curiosité de Ruspoli l’a amené à porter sa caméra sur toutes sortes de sujets; des peintures rupestres aux instituts psychiatriques en passant par les pécheurs de baleine et les musiciens de jazz. Chaval est un court-métrage sarcastique et affectueux daté de 1971, dressant le portrait du dessinateur humoriste français connu pour l’humour impitoyable de ses illustrations, décrivant la bêtise des hommes dessinés avec des becs agrandis d’oiseaux étranges. Chaval menait une seconde activité semi-secrète de cinéaste amateur acharné, réalisant des court-métrages en permanence, pour le plus grand plaisir de ses amis ou pour le sien. Ce court-métrage de Ruspoli, pour la première fois présenté dans sa version restaurée, révèle le talent caché de son ami et de ce que ces deux hommes ont partagé: leur rire, leur attention et leur perspicacité..

Nous présentons Chaval en association avec le Metrograph, le cinéma d’art et d’essai du lower east-side de New York, qui organise un cycle de projections autour du travail de Mario Ruspoli. Remplie de trésors perdus, de nouvelles restaurations et de films pour la première fois sous-titrée en anglais, cette rétrospective inclut également sa collaboration avec Chris Marker Vive la baleine (1972), son deuxième film plus sombre sur Chaval Le Chavalanthrope (1972) ainsi que le portrait réalisé par Florence Dauman, Mario Ruspoli, Prince des baleines et autres raretés (2011).

“Tant de chemins de ma jeune cinéphilie ont mené vers Argos Films et Anatole Dauman. L’hibou du logo d’Argos est devenu pour moi une créature mécène du cinéma français, apparaissant au début de films de Rouch, Resnais, Godard, Bresson et Marker et d’un des premiers films d’Agnès Varda ‘Du Côté de la Côte' (l’un des plus beaux films en couleur jamais réalisé). Cela a mené à la découverte de Borowcyzk, Baratier, Ivens, Labarthe et Comolli. Mais qui était ce Mario Ruspoli, dont le nom était aux côtés de celui de Marker sur ‘Vive la baleine’? Heureusement Florence Dauman, gardienne de la flamme d’Argos, nous a transmis de nouvelles restaurations de ses films qui, avec l’aide de Craig Keller, ont pu être traduits pour la première fois en anglais. Florence Dauman a elle-même réalisé un portrait affectueux de son cher ami Ruspoli ‘Mario Ruspoli, prince des baleines et autres raretés’, un document crucial qui contribuera certainement à la reconnaissance tardive aux Etat-Unis d’une des grandes figures du cinéma vérité et du films essai, le prince, Mario Ruspoli.”

Jake Perlin, Directeur de la programmation du Metrograph

Lorsque Ruspoli a réalisé Chaval, son ami avait déjà disparu quelques années auparavant. Il a ainsi travaillé à partir d’archives: de vidéos du dessinateur à l’oeuvre, d’enregistrements de sa voix, de ses dessins (montés habilement dans plusieurs séquences) ainsi que les court-métrages étonnants de Chaval, filmés ou animés, souvent montrés dans leur totalité. Il y a quelque chose d’un éloge funèbre dans ce films; il se termine dans une cathédrale, peuplée des hommes-oiseaux bien-aimés de Chaval — mais surtout réalisé avec la tendresse et la complicité d’une blague entre amis.

Mario Ruspoli est né à Rome en 1925, résidait à Paris et a travaillé et tourné des films dans le monde entier. Ses innombrables intérêts comprenaient la gastronomie, l’étymologie, la pataphysique et l’amendement des lois du droit canonique afin d’autoriser les motos dans les églises. Son travail en tant que cinéaste comprend des courts-métrages, des longs-métrages et des séries sur une multitude de sujets, dont un grand nombre fut produit par Argos Films, la célèbre société de production avec laquelle Anatole Dauman a soutenu les projets de Bresson, Godard, Varda et Resnais. Ruspoli est décédé en 1986, peu de temps après avoir achevé un projet ambitieux; celui de filmer pour la première fois, de photographier et d’écrire sur les peintures de la grotte de Lascaux.

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

Réalisation : Mario Ruspoli
Scénario : Wolinski
Produit par : Anatole Dauman
Image : Michel Boschet
Musique : Memphis Slim
Montage : Françoise Duez

France - 1971 - 16 min

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL

PLAY