Cancel

The Giant un film de David Raboy. 2012, États-Unis, 19 min.

C’est la fin de l’été, la fin du lycée. Charlotte doit partir vivre à New York. Ce soir elle se rend à une fête organisée par ses amis. L’air de la nuit est épais, lourd de mystères à son sujet, mais aussi autour de l’étrange meurtre d’une jeune fille de son école. Un film merveilleusement réalisé et photographié, qui révèle la patte d’un jeune réalisateur à suivre de près.

 

 

The Giant est le film de fin d’études de David Raboy à la New York University, film tourné en 35 mm dans l’Etat de Géorgie où le réalisateur grandit. Deux ans avant le tournage, une fille de son lycée a été assassinée violemment sans que l’on ne retrouve le coupable. David Raboy souhaitait alors recréer l’atmosphère morbide, le sentiment d’effroi et de crainte dans lequel l’a plongé cet événement. Le personnage de Charlotte est construit à partir de différentes personnes de sa vie. Pour financer le film, il passe un accord avec ses parents : obtenir son diplôme un an plus tôt et utiliser l’argent de sa dernière année pour produire son film. Il obtient également une bourse de Panavision qui lui prête le matériel dont il a besoin.

 

David Raboy a deux ans lorsqu’il va au cinéma pour la première fois voir Terminator 2. A six ans, il tourne déjà des petits films dans son jardin. A huit ans, il voit Seven et réalise avec joie que ses fascinations pour les choses macabres ne sont pas forcément bizarres mais peuvent devenir de vraies sources d’inspiration pour faire des films. Avec The Giant et Beach Week, son court-métrage suivant, David Raboy est parvenu à établir son propre style cinématographique. Ses films approchent de manière contemporaine et nouvelle le genre de l’horreur et de l’étrange. Il y développe une narration et un montage non conventionnels.

 

“Plus les lignes entre les genres sont brouillées, mieux c’est — afin que le public ne s’attende pas à ce que le film se déroule suivant certains codes. C’est amusant de repousser ces frontières entre les genres. Si on ne sait pas que l’on regarde un film d’horreur, cela peut être encore plus effrayant — et je peux en écrire les règles.” DAVID RABOY

 

David Raboy aime que le cinéma puisse procurer des sensations que les spectateurs ne ressentaient pas avant d’entrer dans la salle de cinéma. Ce n’est pas le sursaut qui l’intéresse dans les films d’horreur mais plutôt la terreur qui peut exister au plus profond d’un individu. Ses collaborateurs parlent d’une ‘horreur émotionnelle’ pour définir ses films. David Raboy a fondé la maison de production et collectif de réalisateurs Bogie Films avec son chef-opérateur (et co-locataire) Eric K. Yue, lui-même réalisateur et artiste peintre, et avec le jeune documentariste Dustin Nakao Haider et leur producteur Daniel Dewes. Raboy est actuellement en train de développer un long-métrage adapté de The Giant.

Crédits pour
THE GIANT
interprètes
Nicole Patrick, Vincent Santvoord, Johnny Harvill and Antwon Carter
scénario
David Raboy
produit par
Ella Hatamian
image
Eric K. Yue
musique
Ari Balouzian
montage
David Raboy
Partager THE GIANT